RECHERCHER :
   
     

 

       
       
 
     
CANDIDATS POUR DU BEUR?  
 

Au regard de l’histoire des luttes pour une égalité réelle, nous suivons les filles et fils d’ouvriers immigrés investis comme candidats de la « diversité » dans les différentes campagnes électorales depuis la Présidentielle 2007. A travers leurs meetings, leurs initiatives sur le terrain, les débats multiples, mais aussi lors de rencontres plus « intimes », dans leur environnement quotidien se révèle une grande pluralité de pensées. Ces nouveaux visages de la République seront-ils sur la photo au moment de faire les comptes ou simplement candidats pour du Beur?

 
ET NOTRE VIE SERA DOUCE  
 

Et notre vie sera douce sera l’histoire de l’utopie de la rencontre au présent avec les SDF. En essayant d’éliminer deux peurs : leur passé et leur futur, laisser venir la magie du pur présent de la rencontre. Et surtout « les accepter comme ils sont et comme il disent », ce qui pourrait être le début d’une action plus ambitieuse : partager le monde avec eux.

 
IL ETAIT UNE FOIS LES PATRONS  
 

Craint, respecté, détesté, honni, adulé, (etc.), le patron constitue depuis plus d’un siècle un personnage incontournable de notre vie sociale. Né avec la révolution industrielle, du patron paternaliste des années 1900 au manager international de l’actuelle entreprise en réseau, en passant par les « grands patrons » des entreprises publiques de l’Etat providence, par les patrons d’entreprises familiales ou les petits patrons des PME sous-traitantes, la figure du dirigeant d’entreprise se transforme en permanence.

 
LE PAYS RêVé  
 

C’ est une quête à la recherche du Liban comme « pays rêvé ». Tout commence par l’histoire d’un retour au Liban, mon pays natal. J’emmène en voyage plusieurs « Libanais de l’étranger », qui, comme moi, ont vécu l’essentiel de leur vie dans d’autres pays. En tentant de renouer avec nos origines, nous pensons nous mettre en quête de notre identité. Mais comment retrouver son identité personnelle

 
LES HORIZONS  
 

Dans ce lieu à l’écart du monde, je rencontre de singuliers adolescents internes de l’institution spécialisée. Ce sont des apprentis ouvriers, garçons et filles, handicapés mentaux ou aux troubles de la personnalité. Qu’est-ce qu’être adolescent éloigné de sa famille ? Qu’est-ce qu’être adolescent quand on est confronté à l’obligation du travail ? Comment ces jeunes gens déficients vivent-ils leur adolescence ? C’est ce banal et commun état d’adolescence des élèves de l’IME rapporté à l’extraordinaire de leur condition que je veux questionner et filmer.

 
NOS VIES SONT ENTRE NOS MAINS  
 

Comment dans la lutte contre le sida les africains se forment, planifient, protestent, s’unissent et s’affrontent à toutes sortes d’obstacles pour organiser leur survie. En suivant, depuis cinq ans, une nigériane séropositive, Rolake Odetoyinbo Nwagwu, qui milite pour l’accès aux traitements contre le virus du Sida et, en parallèle, ’histoire de la première grande campagne nationale d’accès aux traitements, on y découvre l’ampleur de la crise liée au Sida en Afrique et l’échelle des solutions possibles, à travers une immersion dans un des plus grands programmes de soins VIH sur le continent. Ce programme est tenu à bout de bras par une poignée d’activistes. La plupart sont des femmes. Au Nigeria comme dans les autres pays d’Afrique, elles ont pris la tête de cette lutte pour la survie de leur peuple.

 
POUR SAUVER LEURS EMPLOIS ILS SAUVENT LEUR ENTREPRISE  
 

C’est presque un rêve, certains diraient une utopie. Et pourtant il s’agit d’une réalité, plusieurs dizaines de milliers de salariés en France. Le principe est simple : un homme, une voix. Le capital appartient aux salariés qui élisent leurs dirigeants et décident des grandes orientations à l’occasion des conseils d’administration. Indiscutablement les SCOP (société coopératives) proposent une autre voie. Dans ces boîtes-là, le capital appartient aux travailleurs, et ne fait pas de plus value. Pas de bourse... mais on y vit aussi plutôt mieux. Il me semble qu’il est temps d’ouvrir la porte sur ce que peut être une société commerciale. Les Coopératives sont un modèle qui permet de poser ces questions sans que pour autant il soit une panacée. Juste une autre voie qui à le mérite de remettre l’homme au centre. Je vais suivre les salariés d'une fonderie en Normandie qui se sont constitués en SCOP.

 
SANS FOI NI LOI  
 

Un ancien délégué de la Croix-Rouge retrouve les anciens prisonniers qu’il a suivi, de leur arrestation pendant la guerre d’Afghanistan en 2001, à leur libération au Pakistan. Ils se retrouvent à travers leurs parcours, du Pakistan à Guantanamo. Les quatre personnages principaux montrent la diversité des raisons de leur engagement et au-delà de tout manichéisme, comment certains sont et restent des islamistes fondamentalistes et comment d’autres ont pris leur distance, ou tourné le dos, à toute forme de militantisme religieux. Le film, à travers le regard d’un ancien humanitaire sur ces quatre personnages, symbolise l’écartèlement de la société pakistanaise.

 
SINé,UN CRAYON ENTRE LES DENTS  
 

Comment filmer Siné, mon père ? Je suis cinéaste depuis près de 15 ans. Il est dessinateur depuis toujours. A près de 80 ans, il continue d’être un homme à part en raison du dessinateur qu’il est mais pas uniquement. Dans toutes les fêtes, il est le dernier couché. A ses anniversaires, la moyenne d’âge est de 40 ans. L’alcool et la musique coulent à flots. Sa famille lui ressemble sûrement un peu. Sa fille est juive, son fils est né en Corée et son petits fils au Rwanda et moi je suis en fait la fille de sa femme et d’un duc italien ! Les mélanges sont à l’honneur chez ce titi parisien, fils de prolo. Depuis longtemps, j’avais envie de le filmer sans oser.